De Skopje à Istanbul en images

Toutes nos dernières photos en Europe: en Macédoine, Grèce et Turquie :

Publicités

Image

Quelques uns de nos meilleurs moments en Grèce

Article publié le 7 décembre depuis Koh Phangan, Thailande

C'est parti pour la Grèce !

C’est parti pour la Grèce !

1- Les bivouacs

L’arrivée en Grèce sonne le grand retour des bivouacs! Chouette! La proximité de la mer Égée adoucissant les températures, nous allons de nouveau pouvoir dormir dehors! Bon, la 1ère nuit est encore un peu loin de la mer : une fine couche de glace sera présente sur la tente au réveil ! Mais la suite est beaucoup plus paradisiaque, avec des vues à faire pâlir n’importe quel camping « les pieds dans l’eau »!

Bivouac commun avec Pablo

Bivouac commun avec Pablo

Bivouac au bord de l'eau chez l'habitant

Bivouac au bord de l’eau chez l’habitant

Jeu de plage en fin de journée

Jeu de plage en fin de journée

 

2- Thessalonique

A Thessalonique, 2ème plus grande ville grecque, nous découvrons la richesse du patrimoine liée notamment aux grands empires qui ont occupé ce pays: Petit cours d’histoire pour les enfants et les parents ! A la suite d’un vote démocratique à bulletins secrets, nous restons quelques jours de plus pour souffler. Les enfants ont ainsi pu trainer en pyjama et jouer « comme à la maison » dans l’appartement que nous occupions.

Au musée archéologique de Thessalonique

Au musée archéologique de Thessalonique

L'ancienne agora de Thessalonique

L’ancienne agora de Thessalonique

On peut jouer "comme à la maison" youpi !

On peut jouer « comme à la maison » youpi !

3- L’anniversaire de Joseph

Joseph préparera son anniversaire des 9 ans en plongeant dans une piscine d’eau chaude thermale après une belle journée de vélo. Le lendemain, jour J, distribution de cadeaux sur la plage et pour clôturer cette journée de fête, nous allumons un beau feu de camp dans les galets au bord de l’eau. Le coucher de soleil offre à Joseph (et à nous tous) une belle palette de couleurs ! Le jour suivant lors d’un « bivouac chez l’habitant », notre hôte, Elitsa, nous offre un morceau de gâteau « fait maison ». Allez hop un chauffe plat et voilà un beau gâteau d’anniversaire! Enfin Joseph peut souffler sa bougie. 3 jours d’anniversaire, ça, c’est la fête!

Dans la marmite d'eau chaude

Dans la marmite d’eau chaude

Joyeux anniversaire frangin !

Joyeux anniversaire frangin !

Encore un superbe couché de soleil !

Encore un superbe coucher de soleil !

Ambiance scout - dédicace au groupe ST JEAN XXIII

Ambiance scout – dédicace au groupe ST JEAN XXIII

Un gâteau donc une bougie ! Merci Elitsa !

Un gâteau donc une bougie ! Merci Elitsa !

4- La pêche

La mer, c’est aussi la pêche, et comme Joseph a reçu de sa grande sœur un petit kit de pêche pour son anniversaire, ils vont s’y essayer… Malheureusement, ils n’auront pas beaucoup de succès, alors un sympathique pêcheur leur offrira un calamar, qui sera mangé le soir même!

5- Notre rencontre avec Pablo

Notre route rejoindra celle de Pablo, jeune cyclotouriste Allemand, avec qui nous partagerons quelques jours de voyage de Kavala jusqu’à Alexandroupoli. Quelques jours supers sympas, où nous partageons nos expériences et où les enfants bénéficient d’un grand frère extra. C’était vraiment un beau moment de pédaler tous ensemble et une douce rencontre. Les enfants auront appris une nouvelle jonglerie avec Pablo: les bolas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pablo va partager un bout de route avec nous

Pablo se fait "coiffer" pendant que Joseph caresse "notre" chien

Pablo se fait « coiffer » pendant que Joseph caresse « notre » chien

Partie de Uno avec Pablo

Partie de Uno avec Pablo

6- Les chiens

La Grèce est aussi le pays des chiens errants… Pas une journée de vélo, sans une petite course avec un molosse, un petit toutou ou une bande de sales clebs. Nous avons donc tenté plusieurs stratégies:

  • pédaler très vite, c’est fatiguant et pas toujours suffisant;
  • leur foncer dessus et crier plus fort qu’eux, ça marche pas mal mais faut pas se rater;
  • s’arrêter, balancer des cailloux et/ou jouer du fouet avec notre drapeau, c’est efficace mais il faut anticiper et repartir vite;
  • amadouer l’un d’eux et s’en faire un copain. C’est ce qui s’est passé avec l’un. Il nous a suivi sur plusieurs kilomètres et a passé la nuit devant notre abri. Le lendemain, au grand désespoir des enfants, sa maitresse  (parce qu’il en avait une) est venue le récupérer !

7- Les cafés

Les cafés sont très fréquentés et restent encore un haut lieu d’échanges et de rencontres. Nous sommes régulièrement hélés pour venir partager une tasse. Un jour en fin d’après-midi, nous sommes sollicités par Farouk. Partagés entre l’idée qu’il nous faut trouver un lieu pour camper avant la nuit et l’envie d’honorer cette invitation, nous prenons la décision d’accepter. Grand bien nous a pris. De fil en aiguille, c’est ainsi que nous avons rencontré Aly, qui nous permettra de passer une nuit à l’abri de l’humidité et de prendre une bonne douche chaude. Encore un grand merci à tous les deux!

Invités au café par Farouk, hébergés par Aly !

Invités au café par Farouk (à droite d’Antoine), Hébergés par Aly (à gauche) !

8- Les pélicans

Nous n’avions jamais vu autant de pélicans avant notre passage en Grèce. C’était magnifique tous ces oiseaux majestueux qui volaient et se posaient sur le lac Vistonida au milieu des champs de coton en pleine récolte.

Un nombre incroyable de pélicans et autres oiseaux au lac Vistonida

Un nombre incroyable de pélicans et autres oiseaux au lac Vistonida

Un pélican solitaire ...

Un pélican solitaire …

 

Le monde est beau… et doit le rester

Bonjour à tous,

Bien évidemment nous avons eu l’information des terribles événements à Paris.

Nous espérons de tout cœur qu’aucun d’entre vous n’a été touché par ces terribles attentats et que  votre famille et vos proches sont tous sains et saufs.

Nous sommes maintenant en Grèce proche d’Alexandroupolis. Nous avons la chance de voyager en compagnie de Pablo un jeune cyclotouriste Allemand que nous avons rencontré sur la route et qui s’est joint à nous pour quelques jours.  

 Nous continuons à faire de magnifiques rencontres et à vivre des moments fantastiques sur la côte macédonienne.

Pour l’instant, la terre nous apparaît peuplée de gens incroyablement sympathiques, malheureusement c’est une vaste majorité trop silencieuse pour faire la une des journaux! 

Nous pensons bien à vous.