De Mostar à Skopje en images

Image

De Venise à Mostar en images

Image

Un petit tour en musique

Nous vous emmenons en balade et en musique sur les routes de Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro et Albanie.

Allez hop, montez le son, c’est parti pour 3 minutes … et plus !

Vidéo

Dimanche 18 oct – En direct de Dubrovnik (Géraldine)

Aujourd’hui dimanche, visite de Dubrovnik: Promenade sur les remparts sous le soleil, avec vue sur la mer et la vieille ville.

Dubrovnik : la vieille ville depuis les remparts

Dubrovnik : la vieille ville depuis les remparts

Une belle journée de repos. Et comme c’est dimanche, les enfants nous avaient préparé le petit dej sur la terrasse! Grandiose!

Petit-dej du dimanche ...

Petit-dej du dimanche …

En fait, pressés d’atteindre « la perle de l’adriatique », nous avons explosé les compteurs vendredi dernier en pédalant pendant plus de 90 km de Mostar jusque sur la côte croate !
La recette pour pédaler avec des enfants pendant 90 km ?
La voici: Pour pédaler (et faire pédaler les enfants) 90 km en 1 journée, il faut :

  1. Avoir été coincé 2 jours dans la même pièce, pour cause de « grosses pluies comme vaches qui pissent » (vous noterez le pluriel)
  2. Avoir passé le temps en faisant du français, des maths… en famille
  3. Ne pas avoir à attendre que la tente sèche de l’humidité de la nuit parce qu’on a dormi dans une maison la veille
  4. Recevoir quelques gouttes de pluie juste au moment du départ pour faire monter l’adrénaline !
  5. Se doper aux amandes, aux figues sèches, aux grenades, aux baklavas et autres spécialités herzégovines depuis plusieurs jours
  6. Avoir envie de passer 3 frontières dans la même journée: Bosnie/Croatie/Bosnie/Croatie

    De retour en Croatie

    De retour en Croatie

  7. Profiter d’un long faux-plat descendant le long du fleuve Neretva
  8. Sentir encore un peu le froid et l’humidité pendant la pause déjeuner pour que ça ne dure pas trop longtemps

    Pique-nique rapide à Metkovic

    Pique-nique rapide à Metkovic

  9. Etre motivé par le challenge de l’ascension d’un col qui démarre à 8%, parce que « Oui là-haut, il y aura une belle vue et oui Albane on prendra le goûter quand on sera tout en haut – alors pédale cocotte!!!! »
    Encore un petit effort et nous y sommes !

    Encore un petit effort et nous y sommes !

    Plaine de la Neretva : C'est joli vue d'en haut

    Plaine de la Neretva : C’est joli vu d’en haut

  10. Voir le temps qui s’éclaircit au loin et oui là bas, sur la côte, c’est sûr il fait beau!
  11. Faire les courses à Neum (dernière ville avant le bivouac)…et oublier de se recharger en eau pour la popotte du soir…
  12. Croire qu’il y aura un village et/ou des maisons pour nous accueillir et nous donner de l’eau juste après Neum et se retrouver dans une zone naturelle désertique
  13. Version initiale de Géraldine : « Et cerise sur le gâteau- Avoir un mari qui sait dénicher un bivouac en contre-bas d’une station service, sous des oliviers, au bord de l’eau à la nuit tombée!!! »
    Version modifiée d’Antoine : « Voir le soleil se coucher, la lumière décliner, se faire refuser l’hospitalité dans la seule batisse de la zone, mais comprendre que près de la prochaine station service il y a probablement une option, sortir les lampes frontales et finalement trouver de nuit à la lumière de ces fameuses lampes, un super bivouac au bord de l’eau sous les oliviers. »
Le matin : confirmation le coin du bivouac est top.

Le matin : confirmation le coin du bivouac est top.

La vue au réveil...

La vue au réveil…

Et voilà! Joseph n’était pas peu fier de ce record de distance…

Le lendemain, samedi matin, les enfants sont partis à la pêche aux oursins pour en faire des colliers, comme si de rien n’était… avant de faire les 50 bornes pour rallier Dubrovnik !

Session nettoyage d'oursins

Session nettoyage d’oursins

Le collier d'oursins (ça change du collier de nouilles...)

Le collier d’oursins (ça change du collier de nouilles…)

Et comme dirait Inès « Fin de l’histoire ».

Les chutes de Krka en Croatie (Joseph)

Visite faite le 7 octobre  (article publié de Mostar le 15)

Ce sont des cascades impressionnantes et tout autour il y a des petites coulées d’eau où nous avons vu des poissons et des grenouilles.

Pour ne pas abîmer la végétation luxuriante, nous marchons sur des passerelles en bois. Au cours de la balade, des panneaux nous indiquent les différents types d’animaux qui s’y cachent : serpents, renards, rainettes, hérons… Malheureusement, l’eau était trop froide pour s’y baigner.

Voici quelques photos:

Découverte de Krka

Découverte de Krka

Truites

Truites

Cyclamens

Cyclamens

La passerelle en bois

La passerelle en bois

Les chutes de Krka

Les chutes de Krka

La côte croate, une destination très touristique…

Voilà 2 semaines que nous sommes en Croatie, j’avais envie de partager avec vous, un de mes sentiments sur ce pays :

Arrivés sous un temps gris et froid par la montagne, mais accueillis chaudement par Néno, j’avais l’impression d’une certaine continuité avec l’Italie accueillante que nous avons eu, mais…. Mais c’était sans compter sur la prédominance du tourisme dans ce pays.

La côte Croate est splendide, pleine de petits ports, plages rocheuses, eau turquoise, sites culturels et historiques impressionnants… et pleine de milliers d’hébergements en tous genres. Il est assez facile d’imaginer les hordes de touristes (essentiellement Allemands et Italiens) qui déferlent sur ces côtes l’été. D’ailleurs il faut à mon avis fuir cette destination en juillet août. De nombreux petits immeubles poussent le long de la côte, plus ou moins achevés, et avec eux des tas de gravas le long des routes (bien visibles quand on est à vélo!). Le long de la côte n’est que « Zimmer, rooms, apartmani, sobe, autocamp, hotel… ». Sur cette côte, les Croates semblent avoir tous misé sur le tourisme. Ils ont organisé leurs habitations de sorte qu’il y ait toujours une chambre à louer ou un jardin aménagé en camping, et si le jardin est trop petit cela devient une place de parking payante…

Difficile, voir incongru dans ces conditions de demander gentiment un coin de jardin pour planter la tente… Du coup nos rapports avec les Croates sont, jusqu’à aujourd’hui, essentiellement mercantiles. Chacun restant dans son rôle, cela limite les occasions de mieux se connaitre et se comprendre. Et il ne faut pas croire qu’il y a une quelconque barrière liée à la langue, car quasiment tous les Croates nous impressionnent par leur maitrise de l’anglais.

Dommage, car même si les paysages nous en mettent plein la vue, ce manque d’échanges véritables (autres que matériels) retire de l’intérêt au voyage.

Continuons!

Nous sommes à Split

Et nous visitons la ville et son fameux « Dioklecijanova palača » que tout le monde connaît!

Avant d’y entrer une imposante statue se dresse devant nous:

pa093207

PA093210

Bien évidemment nous caressons son gros orteil…à votre avis, pourquoi ?

La réponse dans un prochain article…

Le Palais de Dioclétien à Split – Croatie (Par Inès)

Visite faite le 9 octobre (article publié de Mostar le 15)

 

Je vais vous présenter le Palais de Dioclétien.

Nous avons eu la chance de pouvoir visiter le Palais de Dioclétien qui date du 3ème et 4ème siécle après JC.
Le palais a été construit par l’empereur Dioclétien pour sa retraite puis celle d’autres dirigeants romains après lui.

L’empereur a décoré le palais avec des statues d’Egypte notamment.
Bien plus tard, il y a eu le déclin de Rome, suite à cela l’intérieur du palais devient un lieu d’habitation et de vie pour la population locale qui y construit ses maisons. Ce qui est vrai encore aujourd’hui.

Bonus : Il faut savoir que Split est la seconde ville la plus peuplée de Croatie ( car c’est un port industriel et c’est une ville très touristique ).

Les photos:

Reconstitution du Palais de Dioclétien par Ernest Hébrard

Reconstitution du Palais de Dioclétien par Ernest Hébrard

La porte d'Or (porte Nord)

La porte d’Or (porte Nord)

Un sphinx rapporté d'Egypte

Un sphinx rapporté d’Egypte

Prés du mausolée

Prés du mausolée

L'entrée du palais depuis le vestibule

L’entrée du palais depuis le vestibule

La porte d'argent (porte Est)

La porte d’argent (porte Est)

Nous voici à Zadar

Zadar, le 04 octobre 2015

Bonjour à tous,

Nous voici donc à Zadar, magnifique ville sur la côte Dalmate. Nous avons eu la chance de la visiter à vélo, guidés par Josip le propriétaire de l’auberge de jeunesse où nous logeons. Amoureux de sa ville, Josip nous a offert une magnifique ballade commentée avant de partager avec nous et en famille un excellent repas de poissons.

Visite de Zadar

Visite de Zadar

Déjeuner avec Josip et sa famille

Déjeuner avec Josip et sa famille

Nous sommes arrivés tard dans la nuit à Zadar (et sous quelques gouttes…) par l’unique ferry de la semaine qui pouvait nous ramener de l’île de Losinj où nous nous trouvions.

Depuis Venise, nous avons terminé notre parcours italien avec de très belles rencontres et la ville de Trieste en point final.

Un immense merci à :

  • Patrizio et Antonella d’être venus nous chercher pour nous offrir un abri confortable, des chats à caresser, une vraie salle de bain, un super petit déjeuner. Merci aussi pour la très belle messe de rentrée que nous avons pu partager avec vous.
  • Sandro et Agostina pour votre accueil, la visite de la ferme, les confitures, le fromage, …
  • Dino, Manuela et Moreno pour nous avoir ouvert votre maison et donné de votre temps. Merci pour l’apéro, pour les bonnes douches chaudes, pour le plaisir de parler en Français avec vous.

    Avec Dino et sa famille

    Avec Dino et sa famille

  • Gabriele pour nous avoir permis de planter la tente dans son magnifique verger surplombant l’Adriatique.

    Vu sur l'Adriatique depuis notre bivouac

    Vue sur l’Adriatique depuis notre bivouac

Cliquez ci-dessous pour partager notre dîner dans ce verger.

Nous avons quitté l’Italie par une grimpette bien solide et nous avons passé la frontière Slovène à Socerb.

Bienvenue en Slovénie

Bienvenue en Slovénie

Merci aux propriétaires du centre équestre de Kastelec pour nous avoir offert un bout de pré et de l’eau.

Une vingtaine de kilomètres en Slovénie et un restaurant plus tard nous traversons la frontière pour la Croatie.

Bienvenue en Croatie

Bienvenue en Croatie

Les enfants découvrent à cette occasion que l’on ne voyage pas librement en ce bas monde et qu’il faut justifier son identité pour pouvoir passer… Quand on pense à tous ces migrants qui font la route en sens inverse dans des conditions dramatiques. « Frontière »: quel drôle de mot à l’origine belliqueuse, halte on ne passe pas… chacun chez soit… nous n’aimons pas les frontières, ou plutôt nous aimons bien les traverser!

Nos premiers coups de pédale en Croatie seront costauds, nous grimpons toute la journée jusqu’à 787 m (record du voyage) avant de redescendre en direction de Rijeka.

Notre première nuit croate sera sous un toit en dur, dans une maison en construction que nous prête Néno après nous avoir offert un bon café. Havla puno Néno!

Home sweet home !

Home sweet home !

Arrivés le lendemain sur Rijeka après 30 km d’une descente bien méritée par les efforts de la veille, nous sommes abordés par Pascal et Brigita (cyclotouristes Belges au long cours). Nous échangeons sur nos futurs trajets respectifs quand ils nous indiquent qu’ils partent dans 2 heures par bateau sur l’île de Cres. A cette saison il n’y a plus de ferry pour cette île, mais en négociant un peu avec le capitaine du catamaran, il semble possible d’embarquer les vélos. Il ne nous en faut pas plus pour nous décider à visiter cette île non prévue au « programme » échafaudé ces derniers jours.

Une fois sur Cres, pris dans l’enthousiasme de cette destination imprévue, nous attaquons un sentier « vélo » fort sympathique et qui longe la côte en direction du petit port de Valun.

Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo

Le cadre est magnifique mais le sentier se transforme en parcours du combattant pour VTTiste aguerri… Impossible d’envisager un bivouac sauvage sur les flancs de ces collines abruptes et rocheuses. Nous terminerons de nuit à la lampe frontale ces 15 kms, faits en bonne partie en poussant les vélos dans des murs de caillasses !

Tout le monde est sur les genoux et notre joie est immense de croiser, à l’improviste, une dame qui nous loue un super gîte pour la nuit. Soirée dessin animé pour les enfants et apéro-bière pour les parents !

3 petites vidéos pour illustrer nos 2 jours de ballades sur l’île de Cres et de Losinj avec leurs typiques murets de pierres sèches et nous voilà à temps à Mali Losinj pour prendre le fameux ferry pour Zadar.

Sortie de Valun : Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo

Le « Bus » vous parle: Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo

Sur la route à Losinj : Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo

Nous profitons du soleil, qui nous avait quittés quelques jours, pour enfiler les maillots et mettre les pieds dans l’eau en attendant le ferry.

Trempette à Losinj

Trempette à Losinj

Et c’est parti pour Zadar!

Bye bye Mali Losinj !

Bye bye Mali Losinj !

PS: Allez faire un tour du côté du trajet, nous avons mis nos parcours à jour rien que pour vous !

Un petit coucou de Valun !

Bonjour à toutes et à tous,

Juste un petit bonjour de Valun sur l’île de Cres où nous pédalons dans des paysages magnifiques.

Ce matin  (enfin ce midi…) petit déjeuner au bord du petit port.

PS: article en live s’il vous plaît !