Pour se donner du temps… (au rythme des lectures)

VISUALISER CET ARTICLE SUR LA NOUVELLE ADRESSE DU BLOG

Quand nous avons décidé de réaliser ce périple en famille, un de nos objectifs était de nous donner du temps, d’avoir du temps, d’avoir LE temps.

Mais le temps de quoi ?

Le temps de vivre pleinement chaque instant, de faire une pause dans nos vies, d’être attentif au présent, et ne plus avoir l’impression d’être pris dans un tourbillon, en projection permanente.

Le temps de contempler et de s’émerveiller… de tout et de rien ! Il y a des paysages qui vous sautent aux yeux, des rencontres qui vous font chavirer instantanément. Mais il y a aussi plein de lieux, de situations et de personnes qui n’ont rien d’extraordinaire au premier abord. Mais…Quand on a du temps, notre sensibilité s’affine et les détails apparaissent. Ce qui semblait banal, anodin, insipide, devient parfois étonnant, atypique, nouveau.

Le temps d’écouter son corps, d’entretenir sa santé et de réfléchir à des choix de vies respectueux et durables y compris pour nos organismes. Pour plagier un proverbe très usité : « Développement durable bien ordonné commence par soi-même ! »

Le temps de vivre avec sa famille et non pas aux côtés de sa famille. Le temps de voir ses enfants grandir, s’ouvrir au monde, être acteur de leurs apprentissages et non spectateur d’un mode d’instruction en réforme permanente. Vivre des temps forts en couple et fortifier notre histoire commune.

Ça prend du temps tout ça. Et comment fait-on pour savoir si l’on se donne assez de temps ? Comment être sûr que l’on est assez lent pour être disponible à tout ce programme ?

La lecture !

La lecture était pour moi un des très bons indicateurs du respect de ce souhait d’avoir du temps.

Pas le temps de lire, trop fatigué pour lire, trop de trucs à préparer pour lire,… : alerte notre rythme est trop élevé !

Dis-moi si tu lis et je te dirai si tu vis (bien) !

Alors quel bilan pour cette année « hors du (manque de) temps » ?

Voici, en vrac et avec un petit commentaire, la liste hétéroclite et presque complète des ouvrages qui m’ont accompagné cette année :

  • A l’ombre de ma vie – Florence Cassez : Biographie et récit «  de l’intérieur ». Intéressant
  • Le Flambeur : la vraie vie de Bernard Tapie – Lecasble/Routier : Biographie à charge sur cet homme hors-norme et le système qui lui a permis d’exister. Drôle et édifiant
  • D’abord ils ont tué mon père – Ung Loung: Récit d’une rescapée de l’enfer des Khmers Rouges. Dur mais instructif
  • Le portail – François Bizot : L’histoire vécue de l’auteur qui fut prisonnier de Duch, le bourreau du régime Khmer Rouge. Très éclairant sur les mécanismes de mises en place de ce gouvernement mortifère et suicidaire
  • Les ONG occidentales au Cambodge : la réalité derrière le mythe – Sabine Trannin : Analyse du bénéfice et des travers des ONG au Cambodge. Beau travail. Analyse intéressante et transposable sur d’autres continents. L’enfer est pavé de bonnes intentions…
  • Le tour du monde en 80 jours – Jules Verne : Révision des classiques. Se lit très bien d’une traite
  • 20000 lieues sous les mers – Jules Verne : révision des classiques : Sauter toutes les énumérations d’ordres floristiques ou faunistiques (2-3 pages toutes les 30 pages) et le roman redevient fluide !
  • Cinq semaines en ballon – Jules Verne : révision des classiques : Une vision de l’Afrique et des africains très amusante et peu politiquement correcte …
  • L’art de la guerre – Sun Tzu : Classique. Oui d’accord pourquoi pas.
  • La drôle de vie des expatriés au Cambodge – Frédéric Amat : Ça c’est un excellent bouquin qui croque en quelques portraits la typologie des expatriés dans les « pays en voie de développement ». Très très drôle et très très réaliste !
  • L’île au trésor – Robert-Louis Stevenson : Retour en enfance. C’est bon !
  • Le livre de la jungle – Rudyard Kipling : idem, c’est re bon !
  • L’iliade et l’Odyssée – Homère : révision des classiques
  • La chute – Camus : Un peu de Camus pour voir. C’est pas mal. C’est même beaucoup plus fluide et passionnant que ce que je pensais.
  • La bande de la belle Alliette – Eugène Chavette : Au hasard des ebook téléchargés. Un polar XIXème à Paris. Bien mené.
  • Pas pleurer – Lydie Salvaire : un Goncourt, ça se lit, au moins pour savoir… et puis finalement pour bien apprécier ce style atypique et la plongée dans la guerre civile espagnole
  • Hugo et les rois Etre et Avoir – Anne-Marie Gaignard : Une chouette méthode pour aider à mettre en place la grammaire et l’orthographe. Pour les petits et les grands !
  • Le confident- Hélène Grémillon : Une histoire et un suspens très bien tenus. Un bon moment de lecture
  • Ubu Roi – Alfred Jarry – ça n’a ni queue ni tête !!!
  • Manifeste du parti communiste – Marx et Engels : Pas très long et très instructif !
  • Laudato si – Pape François : Un must read. Une vision éclairée et humaniste  des enjeux actuels de la planète.
  • Demain – Cyril Dion : Attention ce livre provoque de grosses bouffées d’optimisme. Ne plus regarder le 20H pour conserver l’énergie du bouquin.
  • La consolante – Anna Gavalda: Encore un roman de Gavalda qui fait du bien. J’aime beaucoup ces jolies histoires pleines d’humanité et de bienveillance. On en redemande !
  • Avant toi – Jojo Moyes: Une belle histoire pleine d’espoir pour rien. Il aurait suffit d’une inflexion pour en faire une réussite…
  • La chanson de Roland – Joseph Bedier : Très amusant à lire en vieux françois avec la double, triple (ou parfois plus) narration de l’histoire
  • Michel Strogoff – Jules Verne : Ce livre aurait pu être adapté en version hollywoodienne avec Bruce Willis comme acteur principal !
  • Les Moujiks – Anton Tchekhov : Des petits récits sur la vie paysanne en Russie tsariste. Très amusant et facile à lire.
  • L’honnête voleur – Dostoïevski : Une très belle histoire pleine d’humanité, très russe, of course…
  • La Dame de Pique – Alexandre Pouchkine : Où mène la cupidité ! Bonne lecture.
  • Une Fâcheuse histoire – Dostoïevski : C’est excellent ! Rapport de classes, ambition et perdition.
  • Cycling home from Siberia – Rob Lilwall : In English of course… Le récit d’un grand périple à vélo en solo. Très bien ficelé. (Merci à Camille et Andjali pour le cadeau)
  • Bérézina – Sylvain Tesson : Ah, Sylvain Tesson ! Toujours un peu pompeux, grandiloquent et « m’as tu vu ». Mais il faut reconnaître qu’il fait ça bien. Une bonne manière de découvrir la campagne de Russie à l’époque de Napoléon. Les passages sur l’aventure (?) à moto sont sans autre intérêt que celui de voir comment on peut essayer de rendre passionnant un insipide parcours de 15 jours à moto …
  • Les mille et une nuits : Très amusant mais franchement redondant dans les histoires. Je mets au défi quiconque de réussir à garder le fil des histoires qui s’emboitent !
  • les Contes d’Andersen : Plein de petits contes dont une grande partie m’était inconnue. Une vraie découverte de haut niveau.

 

Tentatives et lectures partielles

  • De l’origine des espèces – Charles Darwin : Ouch, ça pique ! je passe .
  • La guerre et la paix – Léon Tolstoï : Bon en fait je me suis rendu compte que j’avais attaqué le tome 2 sans passer par le tome 1. Au bout de 150 pages, toujours pas trouvé le turn page. J’abandonne pour cette fois.
  • Jacques le fataliste – Diderot : C’est franchement amusant sur une centaine de pages. Après les digressions infinies et le fil distordu de l’histoire m’ont achevé !
  • La guerre des gaules – Jules César : Un peu aride quand même… J’ai décroché.
  • Les Métamorphoses – Ovide : Bon bah là non !
  • Dictionnaire des idées reçues – Flaubert : un vrai dictionnaire… c’est un peu sec !

Et vous quel est votre coup de cœur lecture de ces derniers temps? N’hésitez pas à partager votre trouvaille à l’aide d’un petit commentaire…

les Cham à vélo

Vu sur le Web …

Montpellier, 12/09/2016

En attendant nos prochains articles (où nous parlerons gros sous et statistiques, mais aussi émotions et sentiments après le retour), voici un lien vers une petite interview faite avec ABM (Aventure du Bout du Monde), une association pour les fondus de voyages:

capture

cliquez sur l’image pour voir l’article

 

Un an plus tard, elle nous attendait !

Vendredi 26 juillet, la veille de notre arrivée, un rendez-vous important nous tenait à cœur. En effet, nous avions prévu d’essayer de revoir Jamila.

Jamila tient un stand de fruits et légumes au rond-point du Grau du Roi. Lors de notre passage chez elle le 18 août 2015 (2ème jour de notre périple), elle nous avait généreusement offert des fruits. C’était la première de toutes les magnifiques rencontres, que nous allions avoir la chance de faire, pendant notre périple.

Une première rencontre et un sourire comme le sien ça ne s’oublie pas !

En plus de nos remerciements, nous lui avions laissé, à l’époque, notre petite carte de visite. Quelques jours plus tard, la fille de Jamila, nous laissait un commentaire sur le blog et la famille commençait à suivre notre aventure par Internet !

Vendredi dernier, à tout hasard et tout naturellement, nous avons fait un petit crochet pour passer par le rond-point. C’est avec joie que nous avons retrouvé Jamila et son grand sourire.

Elle nous attendait !

Moment de bonheur simple et joie de retrouver cette dame dont la générosité aura encadré notre parcours : Toute notre petite troupe de cylos se régalant de pastèques et abricots délicieux.

Pas de carte à donner cette fois-ci, mais un bracelet « porte chance » qu’Antoine avait reçu en Chine et qu’il gardait depuis avec l’idée de le transmettre à Jamila.

Jamila, merci ! Nous croyons bien que c’est vous, qui nous avez porté chance !

Retrouvailles avec Jamila

Retrouvailles avec Jamila

Quel accueil !

Il nous a bien fallu ces quelques jours pour atterrir. Merci pour votre patience. Voici notre premier article « made in Montpellier ».

Samedi 27 août, Palavas-les-Flots : ça y est notre périple touche à sa fin, dernière journée de vélo et retour au bercail.

Vendredi soir, déjà, nous étions une petite trentaine attablée dans le jardin à Notre Dame de la Route.

Belle dernière soirée. Merci à tous ceux qui nous ont fait la surprise de venir !

Belle dernière soirée. Merci à tous ceux qui nous ont fait la surprise de venir !

La journée avait été chaude, mais le doublé bain de foule et bain de mer à la Grande-Motte, avait rafraichi toute notre joyeuse équipe de cet avant dernier jour: Pierre, inlassablement en tête, Béatriz et Stijn, les cousins internationaux, retrouvés à Tarascon, et la famille Liénard, venue à notre rencontre à Aigues-Mortes.

Joyeuse pause pique-nique à Aigue-Morte

Joyeuse pause pique-nique à Aigues-Mortes

Ce samedi 27 matin, il fait déjà chaud, avec Antoine, nous profitons du calme du début de matinée pour nous offrir un petit bain méditerranéen. Puis tout s’enchaine très vite et après un bon petit déjeuner organisé collectivement, nous prenons nos vélos. Nous sommes 21, dont une bonne dizaine d’enfants.

21 supers cyclos au départ pour ce dernier jour !

21 supers cyclos au départ pour ce dernier jour !

La piste cyclable longe les étangs, le convoi s’étire, se perd, se retrouve, puis avance en rang serré jusqu’à l’arrivée au parc Montcalm. C’est joyeux, amusant, bruyant.

En direction de Montpellier

En direction de Montpellier

Nous approchons, sourire aux lèvres. Vous êtes bien là!

Tout va très vite: des applaudissements, des embrassades, des discussions entamées… Le vélo tandem se transforme en manège pour enfants euphoriques. Nous profitons de l’instant et nous oublions de prendre des photos souvenirs, tant pis, tant mieux.  Waouh!!! Quelle chance et quel bonheur d’être si bien accueillis !

Une bonne respiration… C’est tellement émouvant de vous voir.

Le pique-nique s’organise sous les grands arbres.

IMG_20160827_130538

Tous à l’ombre

La température redescend, doucement. Et comme s’il s’agissait d’un mariage, nous passons de plaid de pique-nique en plaid de pique-nique pour notre plus grand bonheur. L’occasion de manger encore une fois à tous les râteliers! Déjà les coureurs du jour s’allongent pour une petite sieste, pendant que les enfants continuent de courir aux quatre coins du parc. Petit à petit le groupe s’éclaircit. Il est temps pour nous de regagner notre maison. Quelques amis nous accompagnent. Ouf ! Nous ne serons pas seuls pour ouvrir la porte. Joseph part en tête. La maison est ouverte, Emmanuel (locataire exceptionnel de notre maison) nous y accueille. Nous y sommes !

Après 12 646 km et 817 heures sur nos chers vélos, la boucle est bouclée !

Arrivée à la maison !

Arrivée à la maison !

Vous étiez environ 70 à nous souhaiter la bienvenue au parc Montcalm. Votre présence à notre retour est un vrai cadeau pour nous.

Dès le lendemain, dimanche, c’est à Notre Dame de la Paix que nous avons eu le plaisir de retrouver notre paroisse et d’exprimer brièvement nos sentiments au retour d’un tel voyage.

Accueillis dans notre paroisse

Accueillis dans notre paroisse

Comme c’est bon de rentrer et d’être si bien entourés !

Merci, merci beaucoup!

Thank you, grazie (Italie), hvala (Slovène, Croate et Monténégrin), faleminderit (Albanais et kosovar), blagodaram (Macédonien), sas efcharisto (Grec), téchékkur (Turc), kob khun kha (Thaï), orkun (Khmer), khop chai laï laï (Laotien), cam on (Vietnamien), xie xie (Mandarin), baïrtla (Mongol), spasiba (Russe), kiitos (Finois), tänan (Estonien), paldies (Letton), aciu (Lituanien), tack (Suédois), tak (Danois), danke (Allemand)!

PS: Le vélo c’est fini (pour l’instant…) mais c’est promis nous vous enverrons encore quelques articles pour vous faire part de nos impressions sur notre retour et partager avec vous quelques autres éléments sur cette belle année de vadrouilles et rencontres !