Pour un sourire d’enfant

Phnom Penh – Cambodge, Vendredi 29 janvier 2016

Il y a deux jours nous avons passé le cap des 5000 km à vélo.

5000 km à vélo !

5000 km à vélo !

L’atteinte de ce chiffre symbolique nous a semble-t-il donné des ailes ou plutôt du tonus dans les mollets.

En effet, après une journée marathon, poussiéreuse et record de 96 km, nous sommes arrivés hier à Phnom Penh.

Route en cours de construction : l'enfer de la poussière !

Route en cours de construction : l’enfer de la poussière !

Poussière ou pas : la bonne humeur !

Poussière ou pas : la bonne humeur !

Moi, j'aime pas la poussière.

Moi, j’aime pas la poussière.

Baouah, je suis sale !

Baouah, je suis sale !

Le pire ce sont les rides pas la poussière ...

Le pire ce sont les rides pas la poussière …

Oh my god, quelle aventure !

Oh my god, quelle aventure !

C’est une étape importante, car c’est l’occasion pour nous de visiter l’association « Pour un Sourire d’Enfant » (PSE) que nous soutenons (modestement) depuis plus de 10 ans.

Cette association a été fondée en 1996 par Marie-France et Christian des Pallières pour « sortir » des enfants de la décharge de Phnom Penh, les nourrir, les soigner, les instruire et au bout du compte leur permettre d’obtenir un vrai travail.

Les débuts de PSE

Les débuts de PSE

Accueillis avec d’autres visiteurs du jour par Dany, nous avons pu voir en direct toutes les réalisations de cette association et profiter d’un nombre incroyable de sourires d’enfants !

Dany nous présente le fonctionnement de PSE

Dany nous présente le fonctionnement de PSE

Ceux-là sont tous sortis de la misère !

Ceux-là sont tous sortis de la misère !

Dany a aussi expliqué à nos enfants les grandes lignes de son parcours: ses 3 années passées sur la décharge de 5 à 8 ans, toutes les difficultés de sa vie familiale, ses années d’enfant esclave chez une riche famille de Phnom Penh, sa volonté farouche d’apprendre, son arrivée au centre PSE à 14 ans, sa fierté de maitriser 3 langues aujourd’hui, d’avoir un frère médecin,… très édifiant pour Inès, Joseph et Albane : un exemple des réussites de PSE.

Dany nous retrace son parcours

Dany nous retrace son parcours

Un peu plus tard nous avons eu la chance de discuter avec Marie-France des Pallières. Ayant elle aussi « baroudé » en famille il y a de cela quelques années, elle a été sensible à notre périple. Petite fierté pour moi qui, étant enfant, avais lu avec les yeux pétillants leur récit « Quatre enfants et un rêve » (lecture que je vous recommande chaudement).

Nous déjeunerons comme des rois dans le restaurant d’application d’une des multiples formations professionnelles du centre.

Avant de repartir, nous aurons le plaisir d’échanger un peu avec Pin Sarapich, le directeur du site et amateur de vélo.

Photo souvenir avec Pin Sarapich

Photo souvenir avec Pin Sarapich

Nous repartons émerveillés par cette superbe organisation et avec l’envie d’inciter le maximum de personnes à soutenir cette belle œuvre.

Souvent on se demande si nos dons aux ONG sont vraiment efficaces.

Nous sommes nous-mêmes très souvent dubitatifs sur l’intérêt des « ONG » et assez lucides sur les incidences perverses qu’elles créent parfois.

Il y a quelques années, nous avons eu la chance de travailler un peu plus de 3 ans pour une petite « ONG » au Mali (pour la petite histoire, c’est là-bas qu’Inès est née).

Tout cela pour vous dire que pour ce qui concerne PSE nous n’avons aucun doute sur l’efficacité des actions menées et la qualité de l’intégration des actions dans la société cambodgienne.

En France, si vous êtes imposables à l’Impôt sur le Revenu, 66% de votre don est déductible de votre impôt, dans la limite de 20% du revenu imposable. Ainsi, après déduction, le parrainage d’un enfant (47 €) revient à 15,98 € par mois. 

Ça fait moins de 0,5 € par jour pour sortir durablement un enfant de la misère, de la faim, de la maltraitance…

Vous l’aurez compris, nous serions tellement heureux si notre petit récit vous donnait l’envie d’en savoir plus sur PSE (cliquez ici) et l’envie de parrainer un enfant (cliquez ici) !

Allez, nous comptons sur vous! Envoyez nous plein de commentaires pour nous dire que vous aussi vous allez être parrain de cette belle aventure !

Publicités

6 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Suor sdei Kâmpŭchea* ! | Les Cham à vélo !
  2. Blandine Launay
    Jan 30, 2016 @ 22:56:53

    Je découvre tout juste ( et enfin) votre blog… Bravo pour ce beau cadeau que vous offrez à vos enfants… ! Un temps si riche partagé en famille. Vraiment admirable… Profitez les audacieux !
    Je vous embrasse et très bonne année à tous.
    Blandine cousine.

    J'aime

    Réponse

  3. CROCHEMORE GÉRARD ET FRANÇOISE
    Jan 30, 2016 @ 09:46:22

    Et bien !!! Vite une bonne douche !!! Bravo pour les 96kms !!! Super l’asso PSE … on va donner suite … Bonne douche !!! et bonne découverte de Phnom Pen …
    Chez nous pas de poussière …il pleut !!!
    MILLE BISOUS …Ba et Mamé

    J'aime

    Réponse

  4. Elaine Bonnier
    Jan 29, 2016 @ 12:51:50

    How hot is it?

    J'aime

    Réponse

Répondre à Elaine Bonnier Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :