De Pise à Venise en images

Installez vous confortablement. C’est parti pour plus de 130 photos … Bon visionnage !

Publicités

Image

Parcours italien

Mais oukisson ? On ne sait jamais ! Pourrait mettre leur trajet à jour quand même !

Allez hop, un clic ICI, et vous pourrez voir notre trajet italien.

Bonne route!

Quattro bicicletti en Toscani

samedi 19 septembre 2015, Entre Rovigo et Padova (Padoue), Italie

Voilà 3 jours que nous avons quitté la Toscane, il est grand temps de vous raconter notre périple dans cette belle contrée italienne. Avant de vous en faire un petit récit chronologique, voici les infos toutes fraîches de ces derniers jours :

Mercredi 16, jeudi 17 et vendredi 18 septembre (54 km – 59 km – 37 km) : de Murazze à Boara Pisani en passant par Bologne, Ferrare et Rovigo.

Mercredi matin après une nuit animée par le brame des chevreuils qui nous avaient rendu visite lors de notre diner pour le plus grand plaisir des enfants. Après un super petit déjeuner offert par Franca, nous filons vers Bologne où nous découvrons un bon réseau de pistes cyclables : c’est la fête !

Le soir nous sommes autorisés à dormir près d’un potager et d’une grange qui dispose d’un robinet extérieur. L’occasion d’une bonne douchette fraîche mais sympathique vu la chaleur étonnante de la journée.

Le lendemain, jeudi, nous traversons Ferrare en profitant toujours d’un bon réseau cyclable. L’ambiance est à l’endurance, le vent dans le dos nous pousse sur la piste cyclable qui longe le Po. Nous nous décidons tardivement à planter la tente dans le jardin d’un couple, étonné de voir cette famille frapper à sa porte à la nuit presque tombée.

Aujourd’hui, 37 km et une longue pause sur la berge du Po où nous rencontrons Simone Witoor qui a été au cap Nord en vélo et avec qui nous discutons voyage à bicyclette. Ce soir, nous avons pour la première fois essuyé plusieurs fins de non-recevoir avant de trouver l’hospitalité chez Tarcisio et son fils Gabriele qui nous reçoivent comme des rois !

Nous profitons de cette belle nuit et du Wifi-Internet pour vous transmettre ces quelques news.

Bonne lecture !

Et maintenant comme promis notre périple toscan :

Quattro bicicletti en Toscani

Mardi 1er et Mercredi 2 Septembre

Après notre épopée en train, nous voici à Pise. Une grosse sieste et hop nous nous aventurons en pays italien. Nous laissons les vélos pour une balade pédestre en direction de la Torre Pendente et de la Piazza dei Miracoli. Nous profitons aussi des 2 jours sur Pise pour bien démarrer les sessions d’apprentissage avec les enfants. Quant à nous, nous préparons le trajet qui nous mènera à travers la Toscane. Nous passerons une longue soirée à le peaufiner jusqu’à Florence, avec une super idée à la clé. Comme quoi la nuit (blanche) porte conseil !

Jeudi 3 sept., de Pisa à Lucca, 38 km

Une belle piste cyclable le long de la rivière Serchio nous amène aux remparts de Lucca, gigantesque construction sur laquelle tout le monde peut circuler en vélo, donc nous aussi. Ce soir-là, nous dormirons dans le jardin d’Enrica et Sebastiano. Ils nous offrent des pêches de leur jardin et nous partagerons avec eux le petit déjeuner le lendemain matin, non sans repartir avec une belle icône de Saint Roch (saint patron du hameau), ce qui fait un bel écho à notre messe de départ.

Vendredi 4 sept., de Lucca à San Miniato, 39 km

Sur la route entre Lucca et San Miniato, nous nous faisons rattraper par Camille, cyclotouriste française solitaire qui comme nous se dirige vers Istanbul ! C’est d’un banal ce voyage… Nous aurons l’occasion de parcourir 300 m ensemble car tout de suite après sa route diverge de la nôtre. Vraiment rigolo ce clin d’œil cyclotouristique. Ce soir-là, c’est chez Giovanni, Rita et leurs 2 garçons Gabriele et Luca, que nous serons accueillis à San Miniato, pour une extraordinaire rencontre. Giovanni est professeur en viticulture à l’université de Florence (Il connait bien Montpellier SupAgro). Rita est professeure de flûte traversière. Lucca étudiant en électronique à Pise et Gabriele au 2nd degré (équivalent lycée). Ici on met les petits plats dans les grands. A peine 30 minutes après notre rencontre, Giovanni propose un foot dans le jardin à Joseph et Antoine. Pendant ce temps-là, les filles font leurs ablutions dans la salle de bain de la maison. Nous passerons un excellent moment dans cette famille qui nous a reçus comme si nous étions attendus. Et comme la pluie s’annonçait pour la nuit, Giovanni a même insisté pour que nous dormions dans une pièce de la maison. Waouh ! Une soirée comme celle-là vaut tous les km à vélo depuis le début !

Samedi 5 sept., 46 km : « Ascension » vers San Giminiano

Cf la vidéo ! Magnifique grimpette et très intéressante visite de ce village moyenâgeux.

Dimanche 6 sept., 38 km : direction Siena (Sienne)

Nous descendons du village perché. Antoine nous dégote un petit chemin caillouteux entre les vignes, mais très vite la pente s’accentue. Inès est crispée et tombe, mais avec l’aide de son père, elle réussira à vaincre sa peur et à dompter son vélo pour arriver jusqu’en bas ! Puis nous allons monter, descendre, monter, descendre… Les montagnes russes à la Toscane ! Nous arrivons à Siena en fin d’après-midi et sommes formidablement accueillis chez Philippe, Cathie et leur petit Paul, du réseau Warmshowers. Nous échangeons sur nos périples à vélo autour d’un super dîner préparer par leurs soins. Ils nous mettent vite à l’aise, et les enfants sont contents de dormir sur de vrais matelas !

Lundi 7 sept., Siena

Grâce aux bons conseils de nos hôtes, nous découvrons Sienne à pied. Que de ruelles, de couleurs, de montées et de descentes. Nous sommes ravis d’avoir abandonné nos montures. Nous nous promenons dans les jardins, sur El Campo, autour du Duomo… comme de vrais touristes. Ce soir c’est nous qui invitons nos hôtes … chez eux !

Mardi 8 sept., 16 km : Siena – Pomona

Après une matinée studieuse, nous reprenons la route. Nous sommes attendus à Florence pour le 11 septembre et nous avons 75 km à parcourir ! Nous pourrons nous permettre des petites étapes. Aussi, à peine sortis de Sienne une belle côte nous attend… Et comme d’habitude dans cette région, nous profitons ensuite d’une jolie descente. Joseph pris d’une seconde d’inattention en pleine vitesse se retrouve par terre dans le fossé avec une jambe écorchée. Son hurlement fera taire tout le chenil objet de la faute d’attention. Rien de gravissime, même si les blessures sont impressionnantes. C’est surtout une belle frayeur pour tout le monde ! Ce soir-là, nous nous arrêtons assez vite et dormons sous les tentes dans le domaine de Pomona chez Monica. C’est sa maman qui nous accueillera en français. Puis Stéphane viendra à notre rencontre. Il est en vacances ici avec sa famille et a fait ses études à Montpellier. Il est curieux de voir qui sont ces français dont on vient de lui parler. Le temps que Géraldine et Antoine montent les tentes et les enfants se sont lancés dans une vaste entreprise de noisettes décortiquées, récoltées au pied de l’arbre voisin. Chacun a sa fonction et le travail durera jusqu’à la nuit tombée à la lumière des lampes frontales… Bravo les marmots, 500 g de noisettes décortiquées à la pierre c’est du boulot !

Mercredi 9 : 11 km et jeudi 10 : 31 km , sur la route du Chianti

Stéphane nous a proposé hier de déjeuner ensemble ce midi. Nous passons un excellent moment avec Philippe et Myriam, les parents de Stéphane, Catherine, sa sœur et Marie, sa fille. Très vite les enfants jouent ensemble et cela se termine dans la piscine ! Albane et Inès sont ravies. Joseph quant à lui, découvrira la passion de Philippe pour l’entomologie. Que de belles rencontres ! Nous repartons à 15h00 pour une petite journée vers le point culminant de notre voyage depuis que nous sommes partis : 585 m vers Castellina In Chianti. Juste après le village nous plantons la tente près d’une rivière. Nous serons sous les duvets à 20h30 ! Petites journées, avec des matinées d’apprentissages avec les enfants. Nous prenons notre temps, traversons de jolis paysages et de magnifiques villages. La Toscane est belle et nous jouissons d’un temps magnifique.

Vendredi 11, 35 km : arrivée à Firenze (Florence)

Encore une dizaine de kilomètres avant le lieu de RDV fixé avec Leonardo, notre hôte, qui nous a proposé de nous accompagner pour notre entrée dans Florence. Une entrée plus longue que prévue et en passant par les hauteurs du sud de la ville au rythme d’un Leonardo en pleine forme. Une entrée grandiose avec de très belles vues sur cette citée magnifique. Nous arrivons quand même dans l’appartement de notre hôte en fin d’après-midi. C’est un peu le bazar en apparence, mais les consignes et horaires sont assez stricts… Un premier contact étonnant ! En fait, Leonardo se voue complétement à l’accueil gratuit de personnes à travers différents réseaux sociaux. Son appartement avec 2 chambres est totalement transformé pour pouvoir accueillir jusqu’à 12 personnes en même temps… L’emploi du temps de Léonardo est aussi géré à la minute, de même que l’utilisation de la machine à laver ou de la douche… Chaque soir c’est une personne différente qui fait le dîner pour tout le monde ce qui est très sympa. Nous nous conformerons à cet environnement pour quelques jours… Ce n’est pas forcément très facile pour les enfants, mais c’est aussi cela les rencontres ! Et puis, nous sommes très contents de pouvoir passer un peu de temps à Florence ainsi.

Samedi 12, dimanche 13 et lundi 14 sept. : Florence

Visite de Florence, anniversaires (cf. cet article), rencontres et préparation de la suite de notre voyage vers Venise. Nous passons du temps à marcher, observer et découvrir Florence à travers ses rues. Pas une rue, une place, un carrefour qui ne vaille pas la peine de s’y attarder. Une visite guidée des mystérieux passages secrets du Palazzio Vechio et nous rentrons dans l’histoire de Florence. Les enfants sont émerveillés. Nous irons aussi manipuler les inventions de Léonard de Vinci, flâner dans les célèbres jardins de Boboli et manger des gelati évidemment !

Mardi 15 sept., 45 km , De Florence à Murazze.

Départ de chez Leonardo à 7h45 pour traverser Florence en vélo et son fameux Ponte Vecchio pas encore pris d’assaut par les hordes de touristes à cette heure matinale. Nous rejoignons la gare de Prato à 25 km de là pour mettre à exécution notre si fameuse bonne idée (celle du début de cet article, hé oui, il faut suivre un peu non !) : Nous prenons le train pour nous hisser en haut des Apennins sans efforts (autres que ceux liés aux trains que vous connaissez bien maintenant !). Après quelques km de descente très agréable, nous plantons la tente chez Andrea et sa maman Franca. De là nous rejoindrons Bologne et la plaine du Po.

Fin de notre périple en Toscane.

«  Et les photos ? Elles sont où les photos ? » Ah, bonne question. Si tu es ici, ami lecteur, c’est que tu as lu bien sagement tout ce joli texte, bravo ! Tu as donc le droit de savoir avant les autres que les photos… c’est pour bientôt… argh… il va falloir un peu de patience… !

Septembre: mois des anniversaires !

Florence, 15 septembre 2015

Et oui! En septembre, c’est la fête chez les Cham à vélo.

Nous avons déjà pu fêter l’anniversaire d’Antoine le 12 septembre chez Léonardo qui nous accueille dans son appart. à Florence.

Puis encore une fois nous le fêtons, le 13 parce que :

  1. nous ne sommes pas superstitieux
  2. cela valait bien le coup
  3. four en rade juste avant de cuire le gâteau le 12 au soir… sombre histoire …
  4. cela nous a permis de partager le gâteau avec Gaurau et Chinmay, 2 architectes Indiens en voyage en Europe et arrivés chez Léonardo le 13 au soir.

Anniversaire d'Antoine

Ensuite, le 14 au soir, avec quelques heures d’avance, nous avons pu fêter l’anniversaire d’Albane grâce à Gaurau et Chinmay qui nous ont concocté un super dîner indien et (ayant appris l’imminence de l’anniversaire de la miss) avaient prévu un super gâteau surprise pour elle! Thanks guys ! Albane was so pleased and so were we all !

Anniversaire d'Albane

Anniversaire d'Albane avec Léonardo, Chinmay et Gaurau

Anniversaire d’Albane avec Léonardo, Chinmay et Gaurau

Vous pourrez souffler les bougies avec Albane, grâce à cette courte vidéo prise par Léonardo il y a seulement quelques heures (du quasi direct rien que pour vous !).

Capture vidéo AlbaneCliquez sur l’image ou sur le lien pour y accéder.

Nous reprenons notre route demain en direction de Bologne puis Ferrare, Padoue, Venise,…

Promis nous vous enverrons quelques récits et photos de nos journées en Toscane, nos rencontres, nos galères et nos bonheurs…  et si vous êtes sages, nous mettrons même à jour notre itinéraire italien !

Au fait, nous sommes fans de vos commentaires et réactions: Un grand merci à vous ! Nous les partageons en famille régulièrement et cela entretien le moral des troupes (bon, ok, le moral est en général déjà plutôt bon mais quand même!).

A très bientôt pour l’anniversaire d’Inès le 20 septembre…

Les Cham à vélo

Florence ( Firenze), le 14 septembre

Florence est une ville d’Italie située en Toscane. C’est une ville très touristique, il y a beaucoup de monuments et de statues de la Renaissance (principalement) du 14ème et 15ème siècle. Florence est traversée par un grand fleuve: l’Arno. Firenze : carte de la ville

En marchant dans la ville nous avons vu le jardin de Boboli, la coupole du DuomoFirenze : vue sur le DuomoVue de Florence avec le Duomo

et le Palazzo VecchioFirenze : Palazzo VecchioPalazzo Vecchio

ensuite l’OrsanMichele et enfin le Ponte Vecchio.Photo souvenir Ponte VecchioPhoto souvenir avec le Ponte Vecchio en arrière-plan

J’ai préféré le jardin de Boboli. Le jardin a été commandé par la famille de Médicis (la plus grande famille de Florence à l’époque). Le jardin est joli, il y a des statues, beaucoup de fleurs, des fontaines et des fausses grottes.

Butinage à Boboli

Butinage à Boboli

Inès

Un repas italien (Joseph)

Sienne, le 8 septembre 2015

Bonjour à tous,

Je vais vous présenter un repas italien (celui qui nous a été offert par la famille Mattii à San Miniato) :
Nous commençons par un grand plat de pâtes avec de l’huile d’olive, des petites tomates coupées et des grandes feuilles de basilic.
Puis nous attaquons le plateau de charcuterie avec plusieurs sortes de jambons et de saucissons suivi d’ une dizaine de fromages dont un au piment (qui pique beaucoup) et un avec un goût de truffe . Le tout est accompagné avec une salade du jardin et du très bon vin de Toscane. Nous terminons par des glaces évidemment et une grappa (un alcool très fort, à modérer avant les montées en vélo …) pour les parents.

En cuisine avant le repas

En cuisine avant le repas

 

Préparation des pâtes

Préparation des pâtes

 

Un super diner italien chez les Mattii

Un super diner italien chez les Mattii

 

Le plateau de fromages

Le plateau de fromages

 

la Grappa

la Grappa

On vous emmène en Toscane…

Cliquez sur l’image ou le lien ci-dessous pour partager un bout de route avec nous !

capture video toscane

https://www.youtube.com/watch?v=WNn-PC8Cse4

Vidéo : 05/09/2015 , montée vers San Giminiano, Toscane, Italie.

Vidéo

Des trains pas comme les autres : France – Italie avec nos biclous !

Pise, Italie, le 2 septembre 2015

Avec Florence et Jérôme

Avec Florence et Jérôme et ? : Encore merci !

Après 3 nuits passées comme des coqs en pâte chez Florence et Jérôme à Valbonne, il est temps de repartir arpenter les routes… Nous décidons de prendre le train de 6h20 à Nice, à 25 km de chez nos hôtes. Nous devrons donc partir de nuit ! Les enfants sont enthousiastes à cette idée ! Le soir, nous regroupons toutes nos affaires dans les sacoches. Nous en profitons pour faire un peu de tri au passage, car on emporte toujours trop !

Mise en jambes : Mardi 1er sept. levée 3h50 après une courte nuit. Nous chargeons nos sacoches sur les vélos et réveillons nos enfants qui ont les yeux qui piquent mais qui pétillent. Florence et Jérôme nous ouvrent leur garage (merci… encore merci de vous être levés pour nous) et c’est parti ! Les frontales vissées sur la tête nous entamons la descente vers la mer. La visibilité est parfois un peu juste sur les pistes cyclables obscures et Joseph rattrape de justesse un joli gadin ! (Parents irresponsables, je vous jure…) Ça roule bien et nous arrivons très vite sur une Promenade des Anglais déserte, mis à part quelques fêtards qui chantent encore à tue-tête et quelques joggeurs matinaux visiblement habitués des lieux. Parviendrons-nous à l’heure pour le train ? Oui, à 6h nous sommes dans la gare de Nice avec tous ceux qui partent travailler à Monaco notamment. Les joies du train peuvent commencer…

Nice - Vintimille : les vélos trouvent leur place

Nice – Vintimille : les vélos trouvent leur place

1ère étape : Nice 6h20 -Vintimille (Italie) 7h30 – Voie D (ça aurait été trop simple que ce soit voie A) Chouette un escalator, nous descendons les vélos chargés, c’est un peu sportif mais ça passe ! Par contre pour remonter de l’autre côté, il faut porter ! Là, c’est Antoine qui mène la danse. Il avait peur de ne pas travailler les biceps et bien il va être servi ! Je l’accompagne pour les montées du « camion » et du « bus » dans les escaliers.

 

2ème étape : Vintimille 7h48– La Spezia 13h08 – Là encore il faut changer de voie car la gare est séparée en 2 entre les trains italiens et français. Heureusement il y a un passage de service sur la voie et Antoine parvient à obtenir le passage sous la surveillance du chef de quai ! Puis il faut monter les vélos dans le compartiment prévu pour les vélos. C’est toujours trop étroit pour nous avec nos longs et larges vélos, mais avec un peu de réflexion nous réussissons à les faire passer ! Nous dormons tous dans ce train qui longe la côte en s’arrêtant à toutes les gares (une bonne cinquantaine quand même…). Albane fera même une belle grâce matinée. Vient ensuite le temps de l’école avec la découverte de la conduite ferroviaire en Italie et les apprentissages plus classiques. En arrivant à La Spezia, nous découvrons qu’il y a un train à 13h19 pour Pisa. 10 minutes pour changer de voie et rentrer les vélos dans le train c’est peu mais ça doit passer ! Un nouveau défi à relever pour les Cham à vélo !

Comment conduire un train

Comment conduire un train : Leçon N°1

2 sept : C'est la rentrée chez nous aussi !

2 sept : C’est la rentrée chez nous aussi !

la cabine du controleur est bien pratique ...

La cabine du contrôleur est bien pratique …

3ème étape : La Spézia 13h19 – Pisa 15h Encore 200 kilos à descendre puis à remonter par les escaliers avec le chrono qui tourne. Arrivée devant le train à 13h18 : Petit problème, il n’y a pas de compartiment vélos… Un agent sur la gare semble nous dire que nous pouvons monter avec les vélos. Il ne nous en faut pas plus pour enfourner les vélos des enfants entre les fauteuils du compartiment et caser tant bien que mal nos 2 montures dans la plateforme du wagon qui se trouve ainsi condamnée. Ce train n’est clairement pas prévu pour les vélos, mais nous apercevons quand même d’autres cyclistes qui font comme nous. Nous sommes en Italie, c’est plus souple, sans aucun doute !

Mais oui y a la place ...

Mais oui y a la place …

...voilà tout y est !

…voilà tout y est !

Enfin nous voilà à Pise, il faut encore descendre les escaliers pour passer sous les voies avant d’en remonter pour sortir de la gare.

Bilan de l’opération : des mollets économisés, un dos en vrac (celui d’Antoine), des bras en compote et quelques égratignures. Les vélos eux n’ont rien ! Nous sommes contents d’être à Pise.

Italie nous voilà !

[Exclu] Reportage vidéo sur les routes de Sainte-Maxime !

Cliquez pour voir la vidéo

Cliquez pour voir la vidéo

Cliquez sur l’image ou sur le lien ci-dessous pour profiter de cette vidéo exceptionnelle !

https://www.youtube.com/watch?v=-a2RXky5LJ8

Merci Amaury pour tes talents de commentateur sportif !

date de la vidéo: 27/08/2015

Vidéo